« Et toi, t’as fait quoi de ta journée? »

Et là, c’est le drame!

Encore une de ces soirées qui auraient pu bien se passer.

Je dis bien aurai pu….

Et pourtant, je l’ai tant attendu, le retour de « papa ».

Ce seul autre adulte de la maison qui au-delà du fait de partager ma vie et mon cœur, a le mérite d’avoir des conversations qui tournent autour d’autre chose que pipi, caca,et « mes copines, elles me parlent pluuuuus! »

Mais voilà, il a tout gâché, avec cette phrase assassine:

« Et toi, t’as fait quoi de ta journée? »

 

Attention: Femme au bord de la crise de nerfs! Ne pas irriter sous risque de représailles.

Et bien moi aujourd’hui:

  • Je me suis préparée pour être présentable (car une femme digne de ce nom ne sort pas ébouriffée et avec une tête « naturelle » (comprenez par là 10 kilos de cernes et un teint à faire peur à Dracula)
  • J’ai préparé les enfants. Et oui, eux aussi, ils doivent être habillés et avoir mangé pour sortir. Dingue hein!
  • J’ai passé l’aspi balai: Rocket est, certes un lapin super cool mais cet incapable ne sait toujours pas ramasser ses poils. J’te jure!
  • J’ai nettoyé les toilettes de Rocket (le lapin) et l’ai nourri. Bizarrement, çà non plus, il ne sait pas le faire tout seul!
  • J’ai fait le repas pour midi.
  • Ecris un article.
  • Travaillé avec un client.
  • J’ai pédalé comme une dératée (manquant de me fracasser le mollet) pour chercher mini-moi à l’école.
  • ………

ingratitude-manque-de-reconnaissance

« Dois-je vraiment continuer?! »

Alors, oui!

Cette petite phrase, qui certes part sans doute d’un bon sentiment, m’a quelque peu fait perdre le calme olympien que je cherche (avec beaucoup d’espoir) à cultiver.

J’ai donc décidé de créer une vidéo sur le sujet car je me suis demandé pourquoi je m’étais mise dans cet état et j’ai compris que c’était le manque de reconnaissance et le sentiment d’ingratitude devant toutes ces petites choses que je fais quotidiennement en silence, comme une fourmi, et que j’ai l’impression que personne ne voit, qui m’ont conduit au pétage de plombs.

Dans la vidéo ci-dessous, je vous livre l’astuce dont je me sers pour « voir les choses autrement » et redescendre en pression dans ces moments où j’en ai fait un peu trop et où la soupape explose pour me rappeler qu’il faut que je lève le pied.

Et vous, comment se passent vos fins de journées?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.