Suis-je à la hauteur ?!

etre-a-la-hauteur-docx

Une bonne mère, un bon manager, une femme cultivée, une personne « bien faite », quelqu’un qui « sait se mettre en valeur », une femme compréhensive, une copine « qui déchire »…….

Cette sensation d’être en challenge permanent avec soi-même et les autres, même quand on ne le souhaite pas, même quand on n’est pas du style à avoir l’esprit de compétition.

Tout est fait, aujourd’hui pour nous plonger et nous maintenir dans ce besoin « d’y arriver », d’être à la hauteur.

 

La femme idéale : celle que je rêve d’être et que j’admire.

 

Loin de moi l’idée de vous faire un cours magistral sur ce besoin d’être parfait qui nous ronge et ses diverses origines chez chacun de nous.

 

Et comme, nous sommes de plus en plus nombreux à travailler sur nous pour nous libérer de cette pression liée au besoin de perfection, je ressens l’envie de « poser le décor » en vous partageant mes ex sources de stress et stress actuels, issus de cette conquête du parfait.

 

Tout d’abord, j’ai envie de vous parler d’un point essentiel qui revient souvent dans mes échanges avec mes amis, clients ou personnes que je côtoie.

Au risque de vous surprendre :

 

« Non, je ne suis pas parfaite sous prétexte que je suis coach et hypnothérapeute ! »

 

L’idée selon laquelle une personne qui aide les autres est dénuée de tout problème et possède la sagesse suprême ainsi qu’une vie parfaite est un mythe, un fantasme.

 

Il est important de garder ce point à l’esprit : l’être parfait n’existe que dans le film « Le 5e élément » 😉

 

Pendant des années, j’ai tenté de prouver que j’étais quelqu’un.

J’ai tout fait pour être au top dans tout ce que je faisais……

…..et j’en ai fait des choses !

 

Je pourrai vous raconter :

  • Comment j’ai travaillé d’arrache pied pour bien faire mon boulot, et du coup, comment j’ai été en échec dans ma vie de couple.
  • Comment j’ai réussi la prouesse d’être à fond au boulot, à la maison, avec mon mari, avec mes enfants (enfin je voulais le croire)……et que j’ai fini tout juste bonne à ramasser à la petite cuillère.

 

Mais peu importe les détails de mon histoire parce que, j’imagine que, c’est un sujet pour lequel chacun d’entre nous a immédiatement des dizaines d’exemples personnels qui lui viennent en tête pour illustrer ce sentiment de « se battre sur tous les fronts » sans jamais (ou rarement) se sentir pleinement satisfait dans tous les domaines.

 

Ce besoin de plaire, d’être reconnue, valorisée, aimée, respectée…..j’y ai injecté toute mon énergie, ma force vitale et mon cœur jusqu’à ne plus être capable de prendre de recul, d’écouter, d’accepter des points de vue différents justement parce que j’y avais tellement mis tout mon cœur que ça DEVAIT être parfait !

Bonne nouvelle : Nul besoin de « toucher le fond », de finir en burnout pour prendre conscience que l’on a besoin de lâcher prise avec (ou sans) aide.

 

Et un jour, j’ai décidé d’être heureuse et que « je le valais bien ».

 

Il existe de nombreuses voies, aujourd’hui, pour parvenir à transformer cette impression pénible de :

  • Culpabiliser à chaque fois qu’on a l’impression que ce que l’on fait ou dit ne plaît pas aux autres,

« Je n’aurai pas du dire ça ! »

« Tu crois qu’il l’a mal pris ?! »

 

  • Ne pas exister, n’être « personne» si on n’est pas populaire, entouré,

 

« Moi, je suis tout ce qu’il y a de plus banale ! 

Toi, tu fais des trucs de fou, t’es vraiment douée.

Je serai incapable de ça !»

 

  • Ne pas être à la hauteur quand on ne fait pas les choses comme « tout le monde» ou comme « c’est conseillé »,

« Ils y sont tous arrivés sauf moi ! »

 

  • Toujours être « à la ramasse» sur au moins un sujet et avoir un sentiment d’échec permanent / régulier.

 

« Quand je suis à jour au boulot, c’est mon mari qui pète un plomb parce que je rentre tard et que selon lui, il fait tout !

 J’en ai marre, quoique je fasse, ce n’est jamais assez ! »

 

Le truc, c’est justement qu’il existe de nombreuses voies !

Alors laquelle prendre ?!

 

 

Peut-être pourriez-vous commencer par faire un tri dans ce qui est vraiment important pour vous.

Quelles sont vos envies ?

 

En fonction de ce qui vous correspond, vous pourrez choisir votre manière à vous de découvrir comment gagner en légèreté pour trouver plus d’équilibre chaque jour.

 

  • Coaching
  • Hypnothérapie
  • Yoga
  • Sophrologie
  • Art thérapie
  • Etc…..

 

Les thérapies alternatives sont nombreuses et chacun a sa sensibilité.

Il convient donc à chacun de trouver la méthode, la personne avec laquelle elle se sentira le plus à l’aise.

 

Si j’ai choisi le coaching et l’hypno thérapie comme outils pour aider les autres (et moi-même), c’est parce que je suis sensible à l’idée d’être ancrée dans le présent (carpe diem), de pouvoir transformer « subir » en « agir » et d’y trouver son équilibre entre le magnifique et l’imparfait qui est en chacun de nous.

C’est ma vision, toute personnelle, de la vie.

A vous de trouver celle qui vous inspire !

 

magnifiquement-imparfaitesMagnifique et imparfaite.

 

Nous prenons facilement conscience de nos limites (du moins de celles que nous pensons avoir) : nos imperfections.

Nous avons plus de difficultés à voir ce qu’il y a de magnifique en nous : nos dons, nos talents.

 

J’ai répété pendant la majorité de ma vie à qui voulait l’entendre :

« Moi, mon problème, c’est que je suis moyenne en tout. Pas franchement nulle mais pas franchement douée pour quelque chose en particulier.

J’admire les gens qui ont une passion, un don !

Moi, je suis banale ! »

 

Quand j’ai été voir ma coach la 1ère fois et qu’elle m’a demandé quels étaient mes talents selon moi, j’avoue avoir eu encore plus le sentiment d’être banale.

J’étais incapable de répondre à sa question.

Alors, j’ai balancé 2 ou 3 banalités (dans le genre les 3 qualités qu’on prépare pour un entretien d’embauche).

 

Car en fait :

« Je n’ai pas de talent particulier ! »

 

En tout cas, c’est ce que je croyais……

 

…..et puis, j’ai découvert que c’était ma définition du talent qui était faussée.

La vision que j’en avais était bâtie sur des croyances (vues à la télé, idées reçues en héritage).

 

Car encore une fois, nous apprenons généralement que le talent est quelque chose de PARFAIT :

Un don INFAILLIBLE.

 

Et s’il s’agissait de ce qu’il y a de beau naturellement dans notre personnalité ?

De quelque chose que nous faisons tellement aisément depuis toujours que nous n’en avons même pas conscience ?

Justement de quelque chose qui nous parait banal ?

 

Chacune de vous est magnifique et imparfaite à la fois et à travers cet article, j’espère vous avoir permis de laisser la porte ouverte à l’idée que vous pouvez découvrir cet équilibre.

 

Pour celles qui sont tentées et souhaitent faire ma connaissance pour en discuter, vous pouvez cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *