Quel genre de maman je suis !

C’est marrant dans ma vie à moi, cette activité ne se déroule pas du tout comme ça;)

Je me suis réjouie à l’idée de passer cette après-midi avec ma puce et pouvoir enfin être une maman à temps plein durant quelques heures..

 

C’est vrai, ces dernières semaines (mois ?!) ont défilé et chaque jour, je me promettais de passer vraiment toute une après-midi rien qu’avec ma fille à faire des trucs.

Alors nous y voila !

 

The Mud day*

 

Vous connaissez ?!

Mais siiiii….c’est cette course de dingos qui consiste à franchir un parcours boueux parsemé d’obstacles comme des commandos.

 

« Et bien voilà !

C’est le meilleur comparatif que j’ai pu trouver pour vous décrire mon après-midi. »

 

J’ai rampé pour faire une terrasse surélevée en Kaplas.

Evité de justesse une séance de body painting alors que j’avais pris soin de protéger tout ce qui pouvait l’être.

J’ai fait du trampoline sous la pluie (si si….croyez moi, à ce moment, cela me paraissait être la meilleure option).

Etc etc….si vous avez encore des enfants en bas-âge et particulièrement s’ils sont enfants uniques ou en fratrie recomposée (donc seuls une semaine sur 2), vous connaissez peut-être la douce musique du :

«Maman.

 Je m’ennuiiiiiiiie !

Tu joues avec moi à…..

(et là c’est impressionnant tout ce qu’ils peuvent proposer comme alternatives jusqu’à ce que tu finisses par craquer) »

 

Et me voilà, dépitée, courbaturée, contemplant la pile sur patte de 5 ans et demi, qui elle n’est même pas fatiguée.

Elle a accepté à contre cœur de faire une pause télé pour laisser maman récupérer.

 

Mon rôle

 

Comme tout le monde, je porte en moi plusieurs rôles : mère, femme, épouse, thérapeute, amie, voisine…..

Pendant longtemps, je me suis mise une pression démesurée pour être à la hauteur dans chacun de ces rôles (en vain bien sûr !)

 

Aujourd’hui, je crois à peu près savoir quel genre de maman je suis. Et j’apprends à accepter aussi celle que je ne suis pas avec le temps et en essayant chaque jour de faire preuve de bienveillance envers moi-même et mes limites.

 

Mes travers

 

Mais aujourd’hui, mes travers m’ont rattrapée en un clin d’œil.

Vous voulez que je vous dise pourquoi ?

 

La comparaison et la culpabilité.

 

En rentrant du travail, j’ai trouvé cette jeune femme qui était venue garder ma fille ce matin, entrain de faire avec elle ce que je lui promettais depuis des semaines.

Pire, entrain de faire tout ce qu’elle rêve que je fasse avec elle mais que je ne lui promets plus parce que je sais que ça fait partie de mes limites justement.

 

Alors j’ai craqué.

Je me suis lancé une sorte de défi masochiste : être la maman parfaite pour ma fille cette après-midi….rien qu’une après-midi au moins.

 

Je me marre

 

En vous écrivant tout ça, forcément, je me rends compte à quel point tout ça est anecdotique sans doute pour certaines d’entre vous, le lot quotidien de bien d’autres d’entre vous ou je ne sais quoi encore.

 

Ca me fait du bien de réaliser aussi que, même si je retombe inlassablement dans mes vieux travers de quête de perfection, je sais aussi en prendre conscience et en ressortir presque instinctivement.

 

Mais pour tout vous avouer, je me marre aussi et surtout parce que ma fille vient juste à l’instant de me dire de sa petite voix :

« C’était super maman de peindre avec toi aujourd’hui.

Demain tu es en vacances encore hein ?! »

 

 « Oui ma puce! »

 

Ce soir c’est féculents et 20h au lit. Grosse journée demain en perspective….;)

 

*The Mud Day (traduction : le jour de la boue. Concept déposé A.s.O)

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.