« Maman, t’es une méchante »

Encore plongée dans le monde de l’imaginaire avec la naïveté qui caractérise les tout-petits, ma fille aime jouer « à faire semblant ».

Il parait que les enfants inventent des histoires qui parfois reflètent leurs constats de la réalité, leurs observations, leurs interrogations, leurs interprétations de la vraie vie avec une bonne dose d’imaginaire en plus pour enrober le tout.

Peut-être que je devrais m’interroger : en ce moment, elle me donne tout le temps le rôle de la méchante sorcière 😉

 

C’est mignon

 

Ces jeux de rôles qui paraissent souvent tellement éloignés de nos soucis d’adultes.

Cette capacité qu’ont les enfants à créer, en quelques secondes, une bulle de rêve dans laquelle ils plongent, corps et âme, même quand le monde semble s’écrouler sous les pieds des adultes qui les entourent.

J’admire cette aptitude pourtant si naturelle, innée pour eux, comme elle l’a été un jour pour nous, et que nous avons, pour beaucoup d’entre nous, eu le malheur d’oublier.

 

C’est ingrat aussi

 

« On disait que je suis une princesse.

-ok

-Papa, c’est mon prince amoureux qui vient me sauver

-D’accord

-Et toi, maman, tu es la méchante sorcière qui se transforme en dragon 

-Euh….. »

 

« Allez, papa, tu tues la moche sorcière et tu m’emmènes sur ton poney magique ! »

 

Là, vous ne voyez pas ma tête, mais je vous laisse imaginer mon air dubitatif voire amer.

En fait, je suis la méchante, quoi !!

 

Sorcière, dragon….moche !!!!????

 

C’est juste un jeu

 

Heureusement, oui !

 

Mais si je sais que ma fille a juste besoin que nous campions les rôles de son univers, je me dis aussi parfois qu’il est vrai que maman, quand elle est fatiguée ou stressée, joue à la perfection son rôle de sorcière.

Et même celui de dragon cracheur de feu, j’avoue !

 

Mais tout en restant sexy !

J’insiste.

 

Pourquoi ce billet d’humeur ?

 

Parce que je me dis que, parfois, ce que l’on peut percevoir comme de l’ingratitude n’en est pas forcément et que se le rappeler peut faire du bien et alléger quelques « nœuds au cerveau » inutiles.

Et puis, je me dis aussi d’autres fois, que l’imaginaire exprimé dans le jeu de nos enfants est bâti dans le mimétisme, comme un reflet de certaines de nos facettes qu’on n’a pas forcément envie de voir.

 

Aujourd’hui, si maman fait « trop bien la sorcière et le dragon » c’est peut-être parce que de temps en temps, ça fait du bien d’être imparfaite, de lâcher tout contrôle….et d’y prendre, en plus, du plaisir (clairement déculpabilisée par le jeu).

Alors si en plus, ça lui fait plaisir ! 🙂

 

 

« Et là, la sorcière elle te fait boire une potion qui te plonge dans un sommeil très long.

Si si, tu fermes les yeux et tu restes immobile pendant plusieurs minutes.

C’est le jeu ! »

 

Mouahaha….ça fait du bien !

 

Et vous ?

Vous êtes aussi en mode sorcières ou dragons parfois ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.