« Aujourd’hui, je suis bonne à rien… »

Cette journée s’achève.

« Enfin ! »

Et il me reste de ces heures passées comme un goût amer.

 

En faisant un petit feed-back, une pensée s’impose à moi :

« Aujourd’hui, c’était vraiment n’importe quoi ! J’étais bonne à rien ! »

 

Et en y réfléchissant de plus près, je me souviens l’avoir dit plusieurs fois :

-dès la fin de matinée au téléphone à mon mari : « J’suis bonne à rien ! »

-au déjeuner à ma fille cadette : « Aujourd’hui, maman, elle fait n’importe quoi ! »

– en début d’après-midi à une connaissance (que je connais à peine en fait !) : « Aujourd’hui, c’est vraiment une journée bizarre. Je suis à côté de mes pompes ! »

 

Un bilan amer à l’image d’une ritournelle amère qui a rythmée ma journée.

 

Pourtant je me suis accrochée

 

En me levant ce matin, rien de particulier. Je n’étais pas dans un état d’esprit qu’on pourrait qualifier de mauvais ou négatif.

Et pourtant….

Dès mon premier rendez-vous, il y a quelque chose qui s’est déclenché en moi : un doute.

« Je rame par rapport à d’habitude ou c’est moi qui divague ?! »

 

J’ai le sentiment d’être à côté de mes pompes.

Un peu comme si un match était entrain de se jouer entre, « le moi » prêt à conquérir et vivre pleinement cette nouvelle journée, et « le moi » juste pressé de retourner se coucher.

 

Alors je m’accroche, je m’agrippe de toutes mes forces : à mes pensées positives, mes mantras, ma respiration calme et posée…

« Hors de question de passer toute la journée dans cet état d’esprit. »

 

C’est plus fort que moi

 

Mais rien n’y fait, je tape encore et encore à côté, inlassablement au fur et à mesure que les heures passent.

 

Alors, je capitule.

Mes pensées auto saboteuses refont surface de plus belle et si par moment je tente un sursaut d’énergie pour essayer de reprendre le dessus, celui-ci ne dure pas assez pour gagner la bataille.

 

Et puis, il y a cette petite voix qui, il me semble, tente de me rassurer et me répète sans cesse que cette journée est une journée « sans »…..et puis tant pis !

« Ou bien me chercherait-elle des excuses ?! »

 

Serais-je entrain de culpabiliser de ne pas parvenir malgré toutes les forces que je déploie à être à la hauteur de tout ce qui m’attend aujourd’hui ?!

La voilà donc encore ?!

La petite fille parfaite et son cortège d’exigences envers moi-même.

 

Mais pourquoi maintenant ?!

Pourquoi alors que j’ai le sentiment d’aller bien, revient-elle à la charge ?!

 

Un esprit sain dans un corps sain

 

A la réflexion, voilà plusieurs mois que je m’éclate dans divers sports et que j’impose une cadence très rythmée à mon corps.

Et en parallèle, il est vrai qu’à cette exigence physique, j’ajoute une exigence professionnelle et une cadence qui ne sont pas anodines.

 

C’est juste çà ?!

Je suis crevée, fatiguée ?!

 

La solution ne peut pas être aussi…..simple.

 

Et pourtant.

 

Il parait que c’est le cordonnier le plus mal chaussé et en voilà une belle preuve.

Il ne se passe pas un jour, où je ne conseille à quelqu’un de s’accorder plus de bienveillance et de temps pour soi pour se poser totalement et faire des pauses.

 

Alors, c’est vrai, je m’accorde du temps en faisant des activités et c’est une étape qui était importante.

Mais je dois reconnaitre que me « poser » et « ne rien faire » est un véritable défi.

De mon côté, ça me tente bien de tester et si le cœur vous en dit, je vous propose d’essayer avec moi en intégrant le programme  Mes Imparfaites mais Magnifiques Pauses qui se déroulera sur 7 jours avec des suggestions de pauses détentes simples et accessibles et un échange interactif entre nous.

Pour participer à l’évènement (gratuitement), rendez-vous sur celui-ci et suivez les indications.

 

A vrai dire, si en créant cet évènement j’espère pouvoir permettre à celles et ceux qui le souhaitent de se poser enfin, j’espère aussi grandement votre soutien dans nos échanges suite à chaque pause pour m’inspirer aussi de vos idées, votre créativité, votre imagination et vos ressentis pour apprendre de mon côté enfin à me « pauser » vraiment.

 

Bien à vous.

Nadine

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.