Tu as de la valeur !

Mes grandes sont chez leur père.

Ma petite chez mamie.

Ma moitié en déplacement.


Je suis seule

Combien de fois en ai-je rêvé de ce moment ces derniers mois ?

Une soirée avec moi-même.


Mais voilà !


J’ai accumulé beaucoup de retard ces derniers temps (lessives, repassage, rangement, boulot, paperasse). A tel point, d’ailleurs, que je ne sais même plus par où commencer !

Alors, le bain chaud et le plateau télé attendront que j’aie d’abord éteint une partie de la guirlande qui clignote dans ma tête frénétiquement.


Ah oui, pardon, il faut que je vous explique :

Moi, je vois ça de manière imagée.

Chaque tâche à effectuer, inachevée, est comme une petite ampoule qui s’allume dans ma tête et qui ne s’éteint qu’une fois la besogne faite. Et comme je vous le disais il y a un instant, en ce moment c’est le festival dans ma caboche. Il y a des guirlandes illuminées dans tous les coins et autant vous dire qu’elles sont tout sauf festives pour moi.

Elles me donnent même le vertige.


Rattrape ton retard !


Voilà ce que me hurle ma conscience ! Eteins des ampoules pour pouvoir enfin  te coucher un soir avec le sentiment d’une journée bien menée.

Car au fond, il est bien là le problème, j’ai le sentiment de ne pas m’en sortir. C’est comme si je traitais un point et qu’on m’en rajoutait cinq dans la foulée.

Alors, oser me poser dans un tel contexte, ce serait juste de la folie. Non ?!


Tu as de la valeur !


C’est ce que me dit le petit papier accroché sur mon agenda de manière à pouvoir être lu tous les jours.

Cela vous parait peut-être bizarre mais j’ai découvert, il y a quelques années, que j’avais besoin d’un (plusieurs) mantra(s) pour ne pas m’oublier et pouvoir avancer de manière équilibrée sur la durée.

Le voilà, qui me fait de l’œil :

« Tu as de la valeur ! »

« La Terre ne va pas s’arrêter de tourner. Tu ne mets la vie de personne en jeu en te posant et en prenant un instant pour toi. Accorde-toi cette valeur ! Celle de t’aimer assez pour profiter de ce temps privilégié avec toi-même. »


Alors me voilà ! Je t’écris parce que j’aime ça. Cela fait plusieurs semaines que j’ai oublié de m’accorder ce plaisir. Heureusement, il est toujours temps de faire ce que l’on aime.

Et je voulais te dire (juste avant d’organiser ma journée de demain pour pouvoir me poser, enfin, ce soir) que :

« Toi aussi, tu as de la valeur ! »

Alors n’oublie pas de prendre soin de toi. Tu le vaux bien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.