Coupables d’être parents !

mere culpabiliteA l’ère du développement et de l’épanouissement psychologique de l’enfant, comment être un parent serein et à l’aise dans son rôle ?!

 

Je ne suis pas entrain de vous dire que s’intéresser à l’épanouissement des enfants et évoluer sur des « méthodes » d’éducation qui ont pu entraîner des dérives et de la violence physique et morale est une mauvaise chose : loin de moi cette idée.

 

Je m’intéresse tout simplement à un sujet dont on parle peu et qui, pour moi, est primordial parce qu’il m’a longtemps mise personnellement dans une situation douloureuse :

L’épanouissement psychologique des parents.

 

Je ne me fais le juge de rien ni de personne dans cet article, je constate juste que j’ai une clientèle grandissante de parents et d’enfants en perte de repères à une époque où soit disant tout est accessible (internet étant devenu un allié précieux pour qui cherche un « repère » en 2 minutes sur une situation inconnue).

 

Alors quel est le fond du problème ?

 

Nous pouvons trouver sur You Tube en 1 clic, Google en 2 mots clés, des astuces et méthodes de « ce qu’il faut faire » avec son enfant pour qu’il s’épanouisse, explore ses sens et devienne un individu à part entière qui s’assume tel qu’il est et ne soit pas « freiné » par des limites étroites héritées d’une éducation inculquant la peur et le politiquement correct au point de se fondre dans un moule préformaté, pourquoi finissons-nous alors par :

  • Voir nos enfants avoir des troubles de la concentration de plus en plus fréquemment
  • Avoir le sentiment d’être de mauvais parents alors que nous faisons notre maximum
  • Etre en perte de confiance sur notre rôle alors que nous étions remplis de certitudes et d’envie au départ

 

Pourquoi avons-nous parfois l’impression qu’à ne pas avoir voulu reproduire des schémas dont nous avons souffert (à juste titre souvent), nous en avons finalement construit des pires ?

 

Aujourd’hui, pas d’astuce mais une opportunité de prendre du recul que je vous offre du fond du cœur parce que c’est elle qui m’a permis de faire le 1er pas pour retrouver des plaisirs simples dans mon rôle de maman.

 

Pour vous offrir cette opportunité de trouver votre place dans votre rôle de parent et de pouvoir vous épanouir sans culpabilité dans l’accompagnement de votre enfant, il est essentiel de démarrer par le sentiment qui est à l’origine de tout ce bazar :

La culpabilité !

 

Ce sentiment douloureux, point de repère entre le bien et le mal qui nous plonge dans un état de tension et d’anxiété.

 

Un sentiment que les parents d’aujourd’hui connaissent bien pour être malmenés fréquemment par la dualité de :

  • L’éducation qu’ils ont reçu eux-mêmes (avec leurs expériences, valeurs et croyances).

education violence

Cette éducation d’un autre temps décriée de part et d’autres pour ses conséquences (graves parfois – lourdes souvent) sur l’épanouissement de l’enfant lié notamment à l’utilisation de la violence comme instrument d’éducation, a conduit bon nombre de ces enfants d’autrefois devenus parents à leur tour, à vouloir conserver les résultats obtenus par leurs parents sur certains points (notamment la valeur respect) mais en trouvant des méthodes plus adaptées au bien-être de leurs enfants.

 

Remplis de ces objectifs louables mais démunis face à leur manque d’expérience, d’outils, de méthode

(« Et oui ! Le manuel du parent parfait n’existe pas encore !!!! Personne n’a osé l’écrire, dieu merci ! »),

Ces parents se sont intéressés, documentés et ont donc tout naturellement suivi les conseils de…..

 

  • L’éducation basée sur le développement psychomoteur et sensoriel de l’enfant.

 

montessoriCette éducation, qui a le mérite de s’intéresser pleinement au bien-être de l’enfant d’un point de vue psychomoteur et encourage chaque enfant à être lui-même, développer ses atouts naturels  et à s’aimer tel qu’il est, a également ses dérives.

 

 

Car à l’opposé des violences physiques et morales que les parents d’aujourd’hui cherchent à éviter, existe une autre forme de violence, plus discrète mais tout aussi dangereuse :

Le « trouve les limites par toi-même ».

Bref, le « laisser-faire ».

 

sans limites enfantA ne plus vouloir mettre de cadre pour éviter le conflit, nous laissons nos enfants seuls, perdus face à la vie. Ils doivent alors chercher les limites et sont exposés à toutes les possibilités.

 

 

Pour vous rendre ce que je vous dis plus concret, voici un exemple de ce à quoi équivaut une éducation sans limites ni règles :

Lâcher un enfant dans la forêt amazonienne (« du moins ce qu’il en reste ! ») sans boussole !

 

Vous n’auriez pas peur vous ?!

 

 

Bien entendu, ce n’est pas du tout l’intention mise au départ par les parents mais en même temps comment leur jeter la pierre ?

 

A la moindre limite posée en publique ou même parfois à la maison, il y a toujours un « expert » de l’éducation pour vous dire :

 

  • « Oh mais laisse le vivre ! »
  • « J’ai lu qu’il ne fallait pas faire çà parce que c’est mauvais pour lui…. »
  • « Tu devrais faire comme ça, j’ai vu dans une émission avec un psychologue que c’était super pour leur épanouissement »
  • « Moi j’applique la méthode XXXX parce que « c’est prouvé », les enfants qui font ça, seront plus dégourdis et intelligents que les autres »

 

Je ne vous dis pas que tous ces gens (bien intentionnés soit dit en passant) ont tort mais juste qu’il s’agit de leur vérité !

 

La vraie question est POURQUOI avez-vous eu envie d’être parent ?

A ce moment là, vous aviez des envies, des rêves, des convictions !

 

Bien sûr qu’intégrer ce que vous entendez, lisez est une bonne chose.

Bien sûr que de se remettre en question et de décider d’évoluer au fil de ses expériences est un atout.

 

etre-maman-epanouieMais je veux juste aujourd’hui vous rassurer sur un point :

 

Il y a autant de manières d’élever un enfant que de parents sur Terre et chacun de vous à ses atouts.

 

 

En retrouvant, votre POURQUOI de départ :

POURQUOI j’ai voulu avoir un enfant ?……

Vous retrouverez vos valeurs, vos rêves et finalement la manière dont vous avez envie d’être une maman, un papa.

 

Bon courage, si vous souhaitez vous comparez aux autres et à leur manière de faire car elle sera toujours différente de la vôtre.

Tout simplement parce que vous êtes différents.

 

Dans mon travail, j’aide tous les jours des personnes à retrouver ce qui les motivaient au départ (quels étaient leurs rêves en devenant parents) et la confiance qu’ils avaient en eux pour y parvenir (ce qui leur a permis de se jeter à l’eau !).

 

L’objectif étant, finalement, de pouvoir s’épanouir dans son rôle de maman ou de papa sans culpabilité en faisant juste de son mieux et en réussissant à en être satisfait.

 

Evidemment, vous imaginez bien que cette prise de confiance et de plaisir a un impact positif logique sur tous les habitants de la maison 🙂

[widget_instance id= »blog_subscription-2″ format= »0″]

 

coaching-nadineschwinnQue vous fassiez appel à quelqu’un pour vous aider à retrouver confiance dans votre rôle de parent et ainsi être à l’aise pour accompagner votre enfant quelles que soient ses difficultés ou que vous décidiez de cheminer par vous-même, je suis ravie si cet article vous a permis de prendre du recul sur ce sentiment de culpabilité que vous pouvez éprouver face aux difficultés que vit votre enfant ou qu’il vous « fait » vivre.

 

Si cet article vous a plus, faite en bénéficiez votre réseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.