Ras le bol de la Win-attitude

Peut-être as-tu déjà entendu parler de la Win-attitude.

Mais si….

C’est cette attitude qui « en seulement quelques astuces » rend ta vie plus simple.

 

« Et bien, tu sais ce que je lui dis moi, à la Win-attitude » ?

 

Pourquoi j en ai marre

 

OK, c’est la rentrée.

On l’a bien intégré, je crois.

 

Est-ce une raison pour nous envahir avec toutes ces invitations à :

  • « Se construire un physique de rêve »,
  • « Arrêter de procrastiner »,
  • « Vivre enfin comme un millionnaire »,
  • « Sortir de votre zone de confort »,
  • « Perdre ces kilos superflus »,
  • « S’organiser enfin !»
  • etc, etc… ?!

Et j’en oublie ! La liste est bien trop longue pour être exhaustive.

 

De mon point de vue, ces offres aussi alléchantes qu’elles soient, sont plus mercantiles qu’humanistes.

Il est évident que désormais la prospection de clientèle est omniprésente avec le développement des réseaux sociaux.

C’est la magie du numérique.

 

Cela m’énerve, je l’avoue d’avoir le sentiment d’être confondue avec une carte bleue.

J’ai bien souvent l’impression que sous couvert de bonnes intentions, la finalité reste celle de vendre, en surfant sur mes fragilités visibles ou plus secrètes.

 

Bien sûr, comme je suis consciente d’êtres une cible de choix pour ce type d’annonces, peut-être est-il temps pour moi de me déconnecter des réseaux sociaux et autres newsletters.

 

La culture de la culpabilité

 

Le fond du problème est que toutes ces injonctions me renvoient à mon éternel manque de confiance en moi, à cette quête de perfection qu’il est si difficile d’oublier.

 

J’ai l’impression d’être sans cesse face à une sorte de culture de la culpabilité qui alourdit ma mauvaise conscience de ne pas en faire assez, ou pas tout à fait comme il faut.

Bref, tout reste contreproductif et rien ne renforce ma joie de vivre.

 

A mon rythme

 

Alors oui ! J’ose dire que j’en ai marre de cette « Win-attitude » permanente, dégoulinante, et débordante.

Marre de cet enthousiasme que l’on sent un poil sur joué.

 

Oui ! Il y a des jours où j’ai envie de rester en pyjama à bouquiner vautrée sur le canapé.

Oui ! Il y a des jours où j’adore gloutonner et pleurnicher devant la télé en regardant des films à l’eau de rose ou des séries débiles.

Oui ! Cela m’arrive de mettre mes baskets … puis de renoncer à partir courir ou de regarder mon vélo prendre la poussière.

Oui ! Il y a aussi des soirs où je me sens moche et bête, pleine de doutes sur mes capacités et faire l’autruche reste l’unique option possible.

 

« Et alors ? En quoi c’est un problème ? »

 

Ah oui, c’est vrai !

Je perds du temps…et ne fais rien.

 

Mon bourreau rien qu’à moi

 

« Tu ne fais rien.

Glandeuse, fainéante »

 

Mais qui ose me juger de la sorte ?

 

Je dois le reconnaître, c’est moi-même.

 

Il est là, mon petit juge intérieur.

Celui  pour qui je n’en fais jamais assez.

Celui pour qui rien n’est jamais assez bien.

Celui qui me tyrannise depuis 50 ans maintenant.

 

L’authentique attitude

 

Et bien !

Cher monsieur (ou madame) le juge intérieur, je décide de rester polie et de t’adresser mon plus joli pied de nez du moment.

Tu peux te draper dans ta toge et avaler ton maillet, cela me soulagera car aujourd’hui j’ai pris une grande décision.

 

Celle de dire :

Oui à l’authentique attitude.

Oui à l’acceptation de ma part de « loose »

Rester authentique pour répondre à mes besoins du moment, m’offrir une respiration, une récupération et surtout un espace pour le rêve, la contemplation et la gratitude.

 

Et le meilleur dans tout ça c’est que c’est justement parce que je m’autorise cet espace de liberté que je ressentirai à nouveau le besoin de bouger, de danser, d’apprendre et de rire.

Ressentir la joie d’être en bonne santé, en sécurité, entourée.

Bref, de vivre heureuse comme un poisson dans l’eau et savourer le luxe des joies simples.

 

Si j’en ai envie

 

Finalement, je sais bien que lorsque je cerne quelque chose qui cloche dans ma vie, je sais trouver les ressources et les aides qui m’aident à passer le cap.

D’ailleurs, si l’on s’amusait à lister les trucs incroyables que nous avons tous réussis, nous serions certainement époustouflés de nous-mêmes.

 

« Alors pourquoi s’en faire ? »

 

Faire du sport, ranger les placards et manger sainement.

 

Oui, pourquoi pas !

Aujourd’hui peut être.

«Si j’en ai envie. »

Ou alors demain si ça me va mieux.

 

Parce que l’équilibre reste dans le mouvement et que les choses évoluent d’une saison à l’autre .Si une saine discipline est indispensable, il ne s’agit pas non plus de s’auto flageller. Reste à trouver son propre équilibre, tracer sa propre voie car le bonheur reste dans le parcours, ce qui est bien différent du but atteint.

 

Max Ehrmann avait raison lorsqu’ il écrivit son poème « Desireta » (extraits):

« Sois fier de ce que tu as fait et de ce que tu veux faire. Sois fort pour faire face aux malheurs de la vie; mais ne te détruis pas avec ton imagination; bien des peurs prennent naissance dans la fatigue et la solitude. Et, malgré la discipline que tu t’imposes, sois bon envers toi-même.

Tu es un enfant de l’univers, tout comme les arbres et les étoiles et tu as le droit d’être ici; et même si cela n’est pas clair en toi, tu dois être sûr que tout se passe dans l’univers comme c’est écrit. »

 

Bonne rentrée à tous, pleine de procrastinations et de récréations en tout genre.

Hélène

 

Hélène Plantevin 

Parce que son amour lui a donné des ailes, Hélène a traversé la France et quitté son Sud-Ouest natal pour s’installer en Alsace et venir y filer un joli bonheur depuis 1999.

Professionnelle de la gestion de projets. Hélène passe son temps à chercher à alléger le quotidien en cultivant l’efficacité et l’enthousiasme avec une prédilection pour les méthodes dites « agiles et créatives».

Passionnée depuis 20 ans par les arts énergétiques : méditation, Feng Shui, Shiatsu, etc

Ce chemin l’a naturellement conduit à devenir praticienne en Shiatsu (certifiée FFST – 2014)

 

Sortie grandie de la traversée d’une convalescence physiologique et émotionnelle lourde, Hélène porte en elle un message fort : «  C’est formidable de se sentir en bonne santé».

1 thought on “Ras le bol de la Win-attitude”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.