Fatiguée !

comment-lutter-contre-fatigueQui n’a jamais connu cette vilaine impression de n’avoir fait que courir toute la journée?

Cette sensation qu’à un moment donné, la journée a filé tellement vite qu’on ne sait même plus très bien tout ce qu’on a fait entre le moment où le réveil a sonné et ce moment fatidique où la lutte pour garder un œil ouvert devant le film du soir est perdue d’avance.

 

Les beaux projets.

 

Certains soirs où je me réveille en sursaut sur le canapé alors que le film que je voulais tant voir touche à sa fin, je me tourne vers mon mari et le regarde en me demandant :

« Quand est-ce qu’on a vraiment pris le temps de se poser, de discuter ou simplement de se détendre tous les 2 ces derniers temps ? »

 

Alors, nous en parlons et nous prenons plein de bonnes résolutions pour la semaine à venir……

 

Dans nos projets, nous allons :

  • Coucher les enfants tôt et « vite fait »,
  • Louer un film et démarrer le visionnage tôt pour pouvoir se coucher à une heure décente,
  • Lever le pied pour avoir des journées moins speed et être plus détendus le soir.

 

Oui mais voilà, va savoir pourquoi, dès le 1er soir, tout part de travers.

 

La réalité du terrain.

 

Difficile de lever le pied quand les tâches urgentes et importantes pleuvent et s’enchainent sur un rythme de dingue jusqu’à la fin de la journée.

 

La réalité te rattrape :

  • Les enfants, excités par leur propre rythme trop intensif, sont survoltés et veulent partager leurs journées et jeux avec leurs parents qu’ils n’ont pas vu beaucoup ou qui, s’ils étaient présents, étaient bien trop occupés pour être vraiment disponibles pour eux = le coucher vite fait est fortement compromis.
  • Par voie de conséquence = le visionnage du film qui démarre tôt pour se coucher tôt est également compromis.

 

Il faudrait un miracle !

Ou pas….

 

Qui a dit que nous devions tous absolument vivre de la même manière et selon un rythme (lent en l’occurrence) conseillé pour être heureux ?!

 

A chacun son mode de vie.

La clé étant, finalement, de s’écouter.

 

« Moi, j’aime vivre à 100 à l’heure ! »

C’est mon mode de fonctionnement depuis toute petite : j’en ai besoin pour me sentir bien.

 

Ce qui n’empêche que j’ai besoin, comme tout le monde d’avoir un équilibre avec des temps d’inactivité ou d’activités plus cool.

 

Une théorie de plus ?!

 

A ce stade précis de l’article, si vous vous dites :

« Merci bien ! Me voilà avec une belle théorie de plus qui, finalement ne m’allège pas mes journées pour autant. »

 

…..vous avez bien raison.

 

S’écouter n’est pas un exercice si simple que cela.

 

Et trouver des solutions en prenant du recul sur :

  • Une problématique,
  • Un rythme trop soutenu,
  • Une gestion du temps inadaptée aux besoins physiques et émotionnels.

n’est pas chose aisée quand on est juste épuisée, stressée, lessivée.

 

Le repos de la guerrière.

 

C’est pourquoi, je vous invite à découvrir la vidéo ci-dessous que j’ai appelé « le repos de la guerrière » ou comment s’endormir heureuse même après une journée de dingue.

 

L’objectif de cette vidéo est de vous permettre de découvrir une option concrète pour apprendre à apprécier les bons moments de la journée là où nous avons pour habitude de faire un check point des moments difficiles, frustrants,  décalés au lendemain faute de temps (« reste à faire ») dès que nous ne sommes plus dans l’action et que l’heure du bilan a sonné.

 

Cette nouvelle habitude est un 1er pas certain vers une meilleure écoute de vos besoins physiologiques et émotionnels et aussi vers une meilleure qualité de sommeil.

 

A toutes les « guerrières » !

Je vous souhaite de beaux « bilans » et surtout de super nuits réparatrices.

 

Nadine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.